SoulOfAnbessa
06
Jul
0

La «reggae nation» roule toujours son joint, 30ans après Marley

Le festival accueille ce soir sa traditionnelle soirée reggae. L’occasion d’un petit tour d’horizon d’une scène musicale en pleine santé.

Reggae Nation

Pour les médias, les majors et le grand public, le reggae est mort le 11 mai 1981. Figé à son apogée dans le granit du mausolée de son ambassadeur extraordinaire, Robert Nesta Marley. Bob, pour les intimes.

Durant les quatre années précédentes, Marley avait accumulé les disques d’or et rempli les stades, de Paris à Auckland. Les grandes maisons de disques, Virgin et EMI en tête, s’étaient pressées pour faire signer des artistes jamaïquains, flairant la bonne affaire. Les musiciens européens, de Paul McCartney à Serge Gainsbourg, avaient défilé à Kingston pour se fournir des seules armes de destruction massive que l’île ait jamais

... (read more)

05
Jul
0

Fana de reggae, Montreux «skanke» depuis 29 ans

Dennis Brown at MontreuxParmi les grands festivals de l’été, Paléo semblait a priori tout désigné pour porter le reggae à bout de bras. C’est pourtant Montreux qui a fait la plus large place à cette musique. Et ce dès 1979, et la soirée Top Reggae, première en fanfare du genre en Suisse romande. A l’affiche, pour un double concert – après-midi et soirée – à guichets fermés: rien moins que le «Crown Prince», Dennis Brown (dont la prestation montreusienne était à l’époque sortie en 33 tours, sous le label jamaïquain Joe Gibbs), l’ex-Wailer Peter Tosh et les Anglais de Steel Pulse. De quoi marquer durablement les esprits, et susciter quelques solides vocations dans la région... Rebelote les années suivantes, avec les venues successives de Toots and the Maytals, et le Jimmy Cliff d’avant le mièvre Reggae

... (read more)